Bien préparer ses graines pour la carpe

Comment bien préparer ses graines pour la carpe ?

Maïs ? Lupin ? Chènevis ? Noix tigrée ? Les graines sont différentes les unes des autres par leur couleur, leur poids, leur taille et leur goût.

Bien préparer ses graines pour la carpe

Les graines ont cependant toutes le même point commun : l’abondance. En effet, un kilo de graines contient un nombre important de bouchées individuelles.  Cette spécificité rend la graine très efficace pour la pêche de la carpe et des poissons blancs.

Pour les cyprinidés, un tapis de graines sur le fond représente :

- une source alimentaire abondante et facile

- une parfaite visibilité pour faciliter la détection de la nourriture

- une odeur et une saveur naturelles très attractives

Pour plus d’attractivité, les graines demandent une préparation qui se décompose en deux étapes : le trempage et la cuisson.

Mais nous allons avant tout parler de leur stockage.

LE STOCKAGE

Riches en valeurs nutritives, elles sont des plantes en devenir d'où une tendance à germer. Pour éviter ce phénomène naturel, il faut stocker vos graines dans un endroit sec à l'abri de l'humidité et de la chaleur. Vous pourrez les stocker durablement dans des fûts plastiques bleus utilisés pour le jardinage. Il faut penser à soulever le couvercle de temps en temps pour évacuer le CO2.

Il vous suffit de prélever le volume de graines dont vous avez besoin et de refermer avec attention le couvercle.

LE TREMPAGE

Les graines doivent être mises à tremper pour retrouver leur poids et leur volume. Le trempage peut durer entre 24h à 72h en fonction des graines. Vous pouvez ajouter du sucre pendant le trempage pour augmenter leur attractivité. N'hésitez pas à prolonger la durée de trempage pour que la graine retrouve bien sa forme initiale ; la cuisson n'en sera que plus réussie !

Ne sautez surtout pas cette étape ! Des graines sèches doublant de volume dans l’estomac du poisson peuvent perturber sa digestion et entrainer la mort.

LA CUISSON

Elle dure entre 20 et 30 minutes dans l'eau bouillante. La cuisson permet de renforcer la valeur nutritive de la graine et favoriser la digestion du poisson. Surveillez la cuisson pour vous assurer que les graines ne ramollissent pas trop. Vous pourrez les escher plus facilement.Vous pourrez préparer une grande quantité de graines en utilisant un ensemble de stérilisation à bocaux. 

Attention, il est conseillé de cuire les différents types de graine indépendemment. Le temps de cuisson du chenevis n'est pas celui du maïs !


#Astuce Caperlan
La graine absorbe et retient les parfums. N’hésitez pas à la combiner à un additif liquide Gooster Caperlan. Vous pouvez également broyer vos graines pour plus d'attractivité.

Vous pouvez isoler des graines que vous destinez à l'eschage. Ce seront les plus grosses, les plus parfaites. Vous pouvez les enduire de tous les attractants que vous souhaitez voire même les colorer pour booster leur attractivité. La coloration se fait dans l'eau de cuisson. Vous avez le choix entre des colorants naturels comme le curcuma ou le curry ou des colorants alimentaires que vous trouvez aisément dans le commerce.

trempage et de cuisson des principales graines du carpiste

Pour finir, voici les temps de trempage et de cuisson (eau bouillante) des principales graines du carpiste :

Maïs : Trempage : 48H / Cuisson : 30 min

Chénevis : Trempage : 72H / Cuisson : 15 min (les graines doivent commencer à germer)

Blé : Trempage : 48H /Cuisson : 30 min

Lupin : Trempage : 72H (avec 250gr de sucre par kilo pour réduire l'amertume) / Cuisson : 20 min pour l'eschage à 1H pour l'amorçage

Noix tigrée : Trempage : 72H (avec 250gr de sucre par kilo) / Cuisson : 3H en remuant régulièrement

N'hésitez pas à partager vos impressions sur la préparation des graines dans les commentaires. 

LES CONSEILS PRÉFÉRÉS DES PÊCHEURS