BIEN PRÉPARER SON AMORCE

(3) 1
Comment

Une bonne amorce est nécessaire pour inciter les poissons à mordre mais également pour les garder sur le coup.

Voici comment mettre toutes les chances de votre côté pour bien réussir votre partie de pêche.

LES DIFFÉRENTS TYPES D'AMORCE

Les amorces développées par nos équipes avec l'aide de nos partenaires techniques conviennent pour la plupart des situations.

Les pêcheurs plus spécialistes peuvent préparer eux ­mêmes leur amorce pour répondre à des conditions de pêche bien précises. On utilise pour cela des farines : PV1, arachide (grillée ou nature), maïs (farine, semoule, tourteau), chapelure (blonde ou rousse), chènevis (moulu ou grillé), coprah, etc...

ingredients_amorce_farine_pv1_caperlan.jpg

PV1

Les additifs collants permettent de lier les farines entre elles pour que la boule arrive entière sur le fond.

LA PRÉPARATION DE L'AMORCE

Mélangez les farines encore sèches. Idéalement, l'amorce doit être préparée de préférence une heure avant la partie de pêche. Humidifiez à nouveau l'amorce au bord de l'eau.

Avec la main ou avec une éponge, humidifiez progressivement l'amorce pour rendre sa consistance homogène. À chaque apport d'eau, brassez énergiquement le tout et frottez ensemble les petits grumeaux afin d'obtenir une préparation aérée. Vous pouvez également tamiser votre amorce.

L'humidification est une étape très délicate. Pour rattraper une amorce trop mouillée, le seul moyen est de rajouter un peu d'amorce sèche. Ne laissez jamais l'amorce au soleil ou sous la pluie.

 

LA COULEUR

Dans certains cas, il convient d'harmoniser la couleur de l'amorce avec celle du fond. Pour cela, il vous suffit d'observer la couleur des berges et d'ajouter quelques nuances pour assombrir ou éclaircir la couleur de votre amorce.

#L’astuce Caperlan

Pensez à observer  la  « mécanique » de votre amorce en lançant une boule en bordure. Vous jugerez aussi de son contraste ou de son camouflage avec le fond.

 

LES ESCHES DANS L'AMORCE

Afin d'augmenter les performances d'une amorce, vous pouvez y inclure des appâts vivants.

Le fouillis de vers de vase convient parfaitement pour les amorces de fond.

Les asticots, plus volumineux, naturellement gras et très remuants, désagrègent rapidement les boules les plus serrées.

L'asticot convient donc aux préparations collantes et lourdes. Vous pouvez incorporer vos esches au préalable dans l'amorce avant de faire les boules.

Incorporation préalable dans l'amorce : incorporez des asticots en quantité raisonnable (une boule trop farcie éclatera en vol), brassez la préparation afin d'obtenir une répartition homogène. Après repos, brassez à nouveau votre préparation.

Incorporation dans chaque boule : creusez à l'aide du pouce une cavité à l'intérieur de laquelle vous allez glisser 2 ou 3 pincées de larves.

Après avoir amorcé, vous pouvez procéder à un amorçage de rappel à l'asticot pur à l'aide d'une fronde. Cette méthode est la plus efficace sauf en cas de vent violent soufflant de face.

 

TAILLE DES BOULES

Eaux avec courant

Amorces lourdes et boules non sphériques. Après le passage d'une péniche, amorcez à nouveau de façon lourde. Pour une meilleure tenue au fond, ajoutez un peu de terre argileuse à l'amorce (30 % à 50 % selon la profondeur).

Eaux calmes
Distribuer régulièrement de petites boulettes de la taille d'une mandarine afin de ne pas effrayer les poissons. Si les touches sont absentes, n'insistez pas !
 

Et vous ? Avez-­vous une astuce à partager sur l'amorce ? N'hésitez pas à partager vos réactions dans les commentaires.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Comments

je teste souvent des couleurs d'amorce différentes au fur a mesure de la saison, la pour le moment en eaux dormantes avec un fond argileux de 4 à 6 mètres je suis passé a une variante noire qui donne de très bons résultats


1,99 €*
4.30 / 5 14 avis
    PÊCHE AU COUP
    Les ingrédients pour préparer son amorce

    Réussir son amorce nécessite de savoir choisir avec soin les ingrédients les mieux adaptés. PV1 ? Jaune de Hollande ? Coprah mélassé ? Terre de somme ou encore coco belge ? Ces termes exclusifs peuvent parfois être difficiles à assimiler. Découvrez les spécificités et les apports de chaque composant dans la confection de l’amorce.

    (14) 8
    HAUT DE PAGE