Carpe Commune

Comment bien choisir son appât carpe ?

(14) 1
Comment

La carpe étant un poisson fouisseur ; elle aime trouver sa nourriture sur le fond. Découvrez quels appâts lui proposer pour concurrencer sa nourriture naturelle...

 

Les bouillettes

La bouillette est l’appât qui a révolutionné la pêche de la carpe. Elle est constituée d’un mélange de farines assemblées grâce à des œufs. On forme des billes d'environ 20 mm avant de les plonger dans l’eau de cuisson pour les bouillir, d’où leur nom.

La majorité des bouillettes sont coulantes. Leur forme ronde les différencie des autres appâts. Il en existe de tous les goûts, de toutes les couleurs, et de toutes les tailles. Elles sont constituées d’un mix de plusieurs produits (farine de blé, farine de poisson, etc...). Ces appâts sont très utilisés en Europe, car très efficaces, notamment dans les plans d’eau fermés où les carpes les préfèrent rapidement à tout autre appât.

bouillettes_appats_carpe.jpg

Flottantes (pop-up) : ces appâts de forme arrondie peuvent aussi être flottants, ceci étant très utiles sur les carpes qui sont bien souvent curieuses. Un autre avantage et pas des moindres, est pour la pêche sur les fonds vaseux, où l’appât flottera au-dessus de la vase et sera toujours pêchant. Bien sûr, les bouillettes flottantes s’utilisent uniquement eschées sur un montage. 

 

Les pellets 

Les pellets sont des granulés de farine compressés, principalement utilisés pour amorcer. Ce sont des appâts de pêche rapide. Ils se dissolvent dans l’eau et diffusent rapidement. Leur vitesse de dissolution oblige à les renouveler fréquemment à l’hameçon. Les pellets sont plus adaptés aux pêches de courte durée.

Il en existe de toutes les tailles, pré-percés ou non, à vous de vous forger vos convictions sur la taille et la couleur du pellet qui vous conviendra le mieux.

pellets_appats_carpe.jpg

Les graines

Les graines font partie des appâts les plus polyvalents. Il en existe de nombreuses sortes adaptées à la pêche de la carpe. En voici quelques-unes :

 

Le Lupin :

Le lupin est une graine polyvalente et assez grosse qui permet de bien cibler les carpes.

 

Noix tigrée :

Cette graine à l’avantage d’être craquante. Les carpes étant des poissons curieux, elles seront intriguées si l’une de leur congénère se met à en manger.

 

Maïs :

C’est un appât lui aussi, très polyvalent, il est très efficace sur la majorité des poissons blancs, dont les carpes.

Attention ! Ce n’est pas parce que les graines sont naturelles qu’il faut négliger leur préparation. La qualité de leur préparation va conditionner leur attractivité et donc vos résultats. N’hésitez pas à ajouter du sucre à la cuisson pour aiguiser leur appétit.

 

#Astuce Caperlan :
Les graines ont l’avantage de fixer durablement les carpes sur une zone assez large sans les gaver ce qui peut vous permettre d’avoir plusieurs touches à la suite sans vous ruiner !

 

 

Les appâts naturels :

Les vers et les asticots sont les appâts naturels les plus répandus. Ils sont riches en protéines et sont très efficaces. À privilégier, dans des plans d’eau sauvages où vous n’aurez pas le temps de créer d’accoutumance sur des appâts de synthèse. Leur gros désavantage est de ne pas pouvoir sélectionner l’espèce de poisson en particulier.

 

Une bonne stratégie d’amorçage consiste à mélanger 80 % de graines avec 20 % de bouillettes. Sur votre cheveu, vous panacherez aussi une bouillette avec une ou deux graines. Ce montage s’appelle le “montage tricheur”.

 

Vous connaissez maintenant les principaux appâts destinés à la pêche de la carpe. Il vous reste à choisir celui qui correspondra au milieu dans lequel vous pêcher et à la taille du poisson que vous ciblez.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Comments

salut ok bien bon conseil.merci


HAUT DE PAGE