PÊCHE DU SILURE A LA BOUÉE: QUEL ÉQUIPEMENT ?                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

peche silure bouée

LE PRINCIPE

Le principe de la pêche du Silure à la bouée est de pouvoir pêcher avec un gros vif (Carpe, Brême ,gros Carassin) depuis la rive et d’immobiliser celui-ci sur une zone restreinte.

La dépose de la bouée se fait en bateau, la liaison entre la ligne pêchante et la bouée est faite par un nylon appelé "cassant" de 30 à 50/100 selon la force du courant et du vif. Au moment de la touche, le silure exerce une forte traction sur le vif se qui brise le "cassant" ayant pour effet d'avertir le pêcheur tout en effectuant un premier ferrage.

canne

LA CANNE

Une canne à pêche pour la pêche du silure au cassant ne sert pas à lancer le montage, mais bien a combattre le poisson. Sa longueur aura deux intérêts : soustraire la ligne au courant et aux obstacles pendant l'attente, mais aussi contrer le silure pendant le combat.

L'idéal, quelque soit le type de rivière, est d'avoir une canne dont la longueur est comprise entre 3 m et 3.50 m. Ces cannes sont puissantes, mais assez souples pendant le combat, ce qui les rend plus confortables et diminue vos risques de décrochages.

La canne BIGFIGHT 5 en taille 330 est idéale pour ce type de pêche. Avec son action progressive, elle dispose d'une poignée assurant une bonne prise en main lors des rushs des silures, un pommeau pour prendre appui lors des combats et d'éléments très résistants.

Le conseil : " Le support de canne doit être vertical afin de positionner la canne bien droite afin de soustraire l’effet du courant sur la ligne, et aussi mieux détecter les touches. Pensez à prendre un support avec une pique longue afin de pouvoir bien le planter dans le sol. Les touches sont parfois violentes, et il est important que la canne soit bien maintenue et que le support soit très résistant. Evitez les piques en Aluminim ! "

bigfight CFR

  LE MOULINET

C’est l'élément encore plus essentiel que la canne, puisque c’est votre réserve de fil et ce qui va vous permettre de "travailler" le poisson. Le frein sera donc mis à rude épreuve. Privilégiez des moulinets qui peuvent accueillir entre 150 m et 300 m de tresse entre 30/100 et 50/100. Plus vous pêchez dans des milieux contraignants (zones de courants ou vastes espaces), plus vous aurez besoin de monter en taille de tresse et de puissance de frein. Les tailles 5000 à 10000 sont donc conseillées, et les freins doivent avoir une puissance d’au moins 15 à 20 kg.

Le moulinet KHAOS POWER en taille 10000 à été étudié pour les pêches fortes et regroupe l'ensemble des caractéristiques que l'ont demande à un moulinet pour cette pratique.

LE MONTAGE

montage-silure

LE FLOTTEUR

La taille du flotteur est à sélectionner en rapport avec votre vif. Ils vont en général de 100 gr à 300 gr. Certains modèles ont des supports à bâtonnets lumineux qui permettent de bien repérer le flotteur par faible luminosité. D’autres ont des drapeaux pour la visibilité à longue distance.

 

LE BRIN CASSANT

Le brin cassant est le nylon qui relie votre ligne principale à la bouée. Privilégiez des nylons de faibles diamètres (environ 30/100) qui casseront à la touche. Adaptez la longueur en fonction de votre spot de pêche. En général, la longueur recommandée est de 2 m à 4 m mais par expérience, je vous conseille de rallonger votre cassant avec de la cordelette et ne faire un brin cassant que d'une vingtaine de centimètres, limitant ainsi l'élasticité du nylon.

 

LA BOUÉE

La bouée est l’élément central de cette pêche. Elle va vous permettre de bien tendre la ligne et pouvoir positionner votre appât. Choisissez une bouée visible et un lest (entre 5 kg et 10 kg) bien maintenu par une corde. Pour la déposer, vous aurez besoin d’une embarcation.

Le conseil : " Vous connaissez la variante de cette pêche, dites "pêche au cassant" ? C'est exactement la même technique, mais la bouée est alors remplacée soit par des branches d'arbres soit par des piles de pont par exemple. Idéal pour pêcher sous les couverts d'arbres de la rive d'en face !  "

silure

LE MONTAGE DU BAS DE LIGNE

Le montage pour la pêche du silure à la bouée est loin d'être compliqué.

Le bas de ligne vas être un élément très important dans votre montage et se sera donc la partie la plus importante a soigner. Vous aurez deux possibilités : soit vous en procurer un prêt à l'emploi, soit le monter vous même.

Sans être compliqué, le bas de ligne se devra  être extrêmement résistant au niveau des noeuds de raccords mais aussi à l'abrasion procurée par la dentition des silures, tout en évitant de rigidifier le montage par des matériaux non adaptés qui risquerait d'éveiller  la méfiance de nos amis a moustaches. 

Vous retrouverez sur ce lien comment le réaliser si vous souhaitez vous lancer ! 

   

Et voilà ! Vous avez désormais les informations de base pour cette technique de pêche très particulière. N'oubliez pas que le fait de tendre une ligne avec ce genre de montage peut entraver la navigation sur certains cours d'eau, je vous invite donc a privilégier les premières ou dernières heures du jour pour cette pratique si vous risquez d'être dans le passage des bateaux. Aussi le silure a beau être un gros poisson robuste, n'oubliez pas d'utiliser une bâche de protection avant de la traîner au sol et des gants pour sauvegarder vos mains ! 

 

 

Profil Emilien

EMILIEN

Ambassadeur Caperlan Predator Fishing - Leader Pêche DECATHLON Rennes Betton

 

Pêcheur aux leurres mais pas que.... ! 

Fan de Silure et de gros poissons
Mucus friendly ! 

#TeamCaperlan  #Bigfight  #Catfishaddict

LES CONSEILS PRÉFÉRÉS DES PÊCHEURS DE CARNASSIERS

TOUS NOS CONSEILS POUR LA PÊCHE
conseils_2

La touche des carnassiers en hiver est parfois très discrète. Pour cela, il est intéressant d’ajouter un hameçon triple sur son leurre souple, pour optimiser ses chances de capture. Découvrez dans ce conseil comment réaliser un montage qui préservera votre leurre tout en augmentant votre efficacité.

TOUS NOS CONSEILS POUR LA PÊCHE
montage peche du silure a la bouee
Le silure est l’un des carnassiers les plus énigmatiques, et intrigants d’eau douce. Sa pêche l’est toute autant, et les possibilités pour le capturer sont nombreuses. La pêche à la bouée est l’une des techniques les plus efficaces. Emilien nous explique dans ce conseil quel est l’équipement nécessaire pour découvrir cette pêche et ainsi prendre de beaux silures.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE